Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien

Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien ?

 

Telangana ne vous dit sûrement rien mais pour les indiens et ceux qui suivent les actualités indiennes, ce non à un sens.

 

En effet, Telangana va sans doute devenir le 29ème Etat Indien.

Aujourd'hui Telangana ou Télangana ou Télingana ou Télengana fait partie de l'Etat de l'Andhra Pradesh. L'Andhra Pradesh est bordé par le Tamil Nadu connu pour avoir comme Chef Lieu Chennai ou appelé autrefois Madras. A l'Est, se trouve le Golfe du Bengale. Il est entouré de 4 autres Etats dont l'Orissa.

Le Chef Lieu de l'Andhra Pradesh est Hyderâbâd et est en quelque sorte la "frontière" entre l'Inde du Nord et celle du Sud. La langue officielle est le télougou (langue dravidienne comme le tamoul) mais d'autres langues y sont également parlés mais à plus faible mesure : l'ourdou, le hindi et l'anglais.

Revenons à la province de Telangana. Tout d'abord parlons un peu de son histoire. La région de Telangana est connue en Inde pour être mentionnée dans le Mahabharata comme le royaume de Telinga, habités par les tribus nommés justement Telavana qui auraient combattu du côté des Pandava durant cette grande guerre. Un de ses districts (le Warangai) est d'après la l'épopée là où les Pandava ont passé leur vie d'exilés.

Les télougous se sentent lésés depuis des générations, reprochant aux autres régions de l'Etat de profiter de leurs ressources naturelles (charbon et eau) sans se préoccuper de leur développement. Les télougous étant surtout des personnes de basses castes ou des tribus. C'est pourquoi, les habitants se sont mobilisés pour la création d'un nouvel Etat : le Telangana.

Quand la situation est devenue explosive, en décembre 2009, après la grève de la faim illimitée de K. Chandrashekhar Rao, beaucoup y ont vu une manœuvre désespérée du leader du parti indépendantiste Telangana Rashtra Samiti (TSR) pour relancer sa carrière politique. Mais la réalité est tout autre : un mouvement de masse est en train de voir le jour. Un premier mouvement a déjà eut lieu en 1969, mais n'a tenu que deux ans, car beaucoup de défenseurs étaient des citadins. Cette fois-ci, le mouvement est beaucoup plus large et même des étudiants, des paysans pauvres, des intouchables et des membres de la classe moyenne se rassemblent pour demander la création d'un nouvel Etat.

 

Le 9 décembre 2009, à New Delhi, le Premier ministre indien Manmohan Singh a déclaré sous pression au nom du gouvernement que « le processus de séparation du Télangana de l'Andhra Pradesh commencera sous peu ». Les régions de l’Andhra côtier et de Rayalaseema ont protesté, et 139 élus locaux ont depuis donné leur démission. Quinze jours plus tard, le gouvernement est revenu sur son engagement, en déclarant qu’aucune action ne serait entreprise avant que toutes les parties concernées ne soient parvenues à un consensus, s'en suit : manifestations, grèves de la faim et suicides se sont multipliés. A partir de moment, chaque village, chaque ville et chaque district a un comité d'action qui impulse le mouvement contestataire. Si ces comités ont pu être mis en place en quelques semaines, c’est parce que la région est déjà très politisée. Surtout depuis le rassemblement public qui a eu lieu en 1996 à Warangal, où 2 000 personnes, parmi lesquelles des avocats, des syndicalistes et des intellectuels ont discuté de l’avenir du Telangana indépendant (source Courrier International, février 2010).

Début 2011, le gouvernement indien semblait hésiter à trancher sur la question de Telanga à devenir un Etat. Plusieurs options sont tout de même proposer : maintenir le status Quo, c’est à dire conserver les frontières actuelles de l’Andhra Pradesh; donner le statut d’Etat au Telangana qui aurait pour capitale Hyderabad, le poumon économique de l’Andhra Pradesh; maintenir l’Andhra Pradesh tel quel, mais on donnant plus d’autonomie au Telangana; scinder l’Andhra Pradesh en deux selon différentes configurations, dont certaines donneraient le statut de "territoire de l’Union" (sorte de ville-Etat) à Hyderabad. Sur les six options présentées, les auteurs du rapport, qui incluent un ancien juge de la cour suprême, recommandent cependant d’entrée d’en exclure trois et préconisent la dernière: maintenir les frontières de l’Andhra Pradesh en donnant en contrepartie une autonomie politique au Telangana et en mettant en place des mesures pour le développement économique de la région. Suite à cette information venant de Delhi beaucoup de grève notamment auprès des étudiants de l’université Osmania d’Hyderabad, centre historique du mouvement pour l’indépendance du Telangana (source Aujourd'hui le Monde).

Le 30 juillet 2013, Mammohan Singh, Premier Ministre de l'Union indienne, confirmé que le Télangana serait le 29-neuvième état de l'Union, avec Hyderabad comme capitale commune aux deux états : Andhra Pradesh et Telangana, à l'image de Chandigarh, capitale des états du Punjab et de l'Haryana.

Le 3 octobre 2013, la création du nouvel Etat de Telangana est approuvée. Hyderabad sera donc la capitale des deux Etats pour une durée de 10 ans, avant que l'Andhra Pratesh aura la sienne. Suite à cette nouvelle, une grande vague de protestation, de grèves, de routes coupées entre le Bengale et Calcutta, des temples fermés, des démissions de dirigeants politiques ont lieu à travers le pays mais notamment à Vijaywada dans l'Etat d'Andhra Pradesh.

20 février 2014 En Andhra Pradesh, les partisans du Telangana (région de l'Andhra) indépendant, voient leur combat de 50 ans aboutir. En effet, le 20 février 2014, le Parlement  approuve la création de ce nouvel Etat, au milieu de discussions très houleuses.

2 juin 2014 naissance et création officielle du Telangana, 29e état indien, résultat de la division de l'Andra Pradesh (sud-est de l'Inde). Hyderabad demeurera pendant dix ans la capitale commune du Telangana et des autres régions de l'ex-Andra Pradesh.

 

Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat IndienTelangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien
Telangana, la naissance future d'un nouvel Etat IndienTelangana, la naissance future d'un nouvel Etat Indien

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article