Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

L'Inde ancienne au chevet de nos politiques de Jean-Joseph Boillot

Un roi bien éduqué et formé aux grandes sciences, dévoué au bon gouvernement de ses sujets et enclin à faire du bien à son peuple, profitera sans limite de la terre entière.

Page 24

L'Inde ancienne au chevet de nos politiques

L'art de la gouvernance selon l'Arthashâstra de Kautylia

De Jean-Joseph Boillot

Éditions du Félin - Collection : Questions d'époque - Date de parution : 11 mai 2017 - ISBN : 9782866458621 -  132 pages - Prix éditeur : 12,50 €

Quatrième de couverture

Écrit il y a plus de vingt-cinq siècles, l’Arthashâstra propose une véritable doctrine de l’État, moderne, bienveillant et efficace. Kautylia, surnommé le Machiavel indien, porteur d’un conservatisme éclairé y défend autant le bien-être du peuple que l’autorité de son Roi.
De cet immense traité, Jean-Joseph Boillot a extrait, traduit et adapté les grands principes de la bonne gouvernance. Parfaitement intemporelles, les questions qu’il aborde sont parfois même d’une étonnante actualité. Comment choisir ses ministres et mettre à l’épreuve leur moralité ? Comment assurer la sécurité des biens et des personnes ? Quel soin porter aux finances publiques et en prévenir les détournements ? Quelle place accorder à la justice ? Qu’est-ce que la souveraineté de l’État ?
Alors que les grandes démocraties occidentales souffrent d’une profonde crise de gouvernance, que leurs dirigeants et leurs programmes ne sont plus capables d’enrayer la montée des populismes, le citoyen trouvera peut-être un peu de réconfort et le politique un peu d’inspiration à la lecture de l’un des plus grands traités de l’Inde ancienne.

 

L'Arthashâstra est un ancien ouvrage de politique, d'économie et de stratégie militaire. Il aurait été écrit par un certain Kautylia en sanskrit, sans doute au IVe siècle avant notre ère et dont le titre peut-être traduit littéralement comme "traité de la Prospérité" même s'il est vrai que "artha" pourrait également signifier "richesse" c'est-à-dire "le pouvoir lié à l'abondance". Comme c'est souvent le cas avec les traités de l'Inde Ancienne, obtenir une traduction précise du titre n'est jamais évidente, l'attribution du traité à un seul et unique auteur ne serait pas exacte et le dater avec précision complexe. Mais l'essentiel reste bien évidemment son contenu c'est-à-dire les nombreuses connaissances qui nous sont transmises à travers ces merveilleux et instructifs guides.

Dans ce véritable monument de la science politique, fruit d'un travail de deux années pour Jean-Joseph Boillot, ce dernier nous offre la possibilité de découvrir à travers certains paragraphes - soigneusement  sélectionnées - ce traité politique de l'Inde ancienne. Les bribes de ce traité sont répartis en sept livres (contre quinze pour le "traité original") dont les titres sont très évocateurs : "De la discipline", "De la bonne administration du pays", "De la justice", "De la sécurité des biens et des personnes", "De la bonne conduite des conseillers et des ministres", "Les sources de la souveraineté de l'État" et "Sur les vices et les calamités du royaume". Ainsi vous découvrirez par exemple ce qui pourrait être le profil parfait d'un bon gouvernant et ses devoirs, comment faire le bon choix des ministres et des conseillers et de quelle façon l'on peut mettre à l'épreuve leur moralité, les différentes règles pour avoir un pays en tête du classement mondial du bonheur, la protection contre la diffamation et les agressions, comment avoir un État stable et prospère, les moyens exceptionnels pour renflouer les caisses du Trésor et bien d'autres sujets, souvent étonnants, perspicaces ou même cocasse. Afin d'accompagner son lecteur, Jean-Joseph Boillot nous partage au début d'ouvrage ainsi qu'à chaque ouverture d'un nouveau livre, une brève introduction d'interprétation et d'analyse entre ce traité et le monde tel qu'il est aujourd'hui. Vous trouverez également en fin d'ouvrage une bibliographie autour de l'Arthashâstra, très intéressante pour ceux dont cet ouvrage a attisé leur curiosité.

Une lecture qui tombe disons à pic lorsqu'on observe les différentes campagnes électorales à travers le monde et leur résultat pas toujours reluisant. Des changements politiques qui reflètent un certain mal-être du monde et de ses habitants, qui ne savent plus forcément sur quel pied danser mais qu'ils ont surtout de plus en plus de difficulté à appréhender. Sans aller bien loin, les élections présidentielles ont mis à chaos la France durant de longs mois et l'incertitude régnait, créant jusqu'à certaines tensions. Mais comment y remédier ? Quelles sources pourraient convenir aux nouveaux dirigeants - président, ministres ou autres élus - dont certains font leurs premiers pas ? Un ouvrage "L'art de la gouvernance pour les Nuls ?" sans nul doute.  Jean-Joseph Boillot a trouvé la solution en dépoussiérant ce vieux traité destiné aux politiciens - dirigeant(s), ministres, conseillers. Mais cette lecture est bien évidemment ouverte à tous, comme Jean-Joseph le dit lui-même "Sa lecture (de l'Arthashâstra) pourra sans doute éclairer le citoyen ordinaire à un moment où de nombreuses démocraties occidentales vont mal et où les défis politiques dans de nombreux pays émergents". Il est assez impressionnant que lorsque nous lisons cet ouvrage, dont sa conception et ses sources sont pourtant très anciennes, nous arrivons à le transposer sans mal à notre époque. Jean-Joseph Boillot le dit lui-même dans son introduction "On retrouve ici une des sources de la laïcité à l'indienne, c'est-à-dire une neutralité positive et non-négative, vis-à-vis de toutes les traditions et religions". L'art de la gouvernance doit certes s'adapter pour "coller" à l'époque où il sera utilisé. Pourtant, le principe de base reste au final le même peu importe le système politique en place, l'époque ou les latitudes où il doit être accompli. C'est résolument un traité intemporel convenant parfaitement à notre situation actuelle. Et ne dit-on pas que c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure confiture. La preuve en est, que de nombreux traités provenant de l'Inde Ancienne intéressent le Monde d'aujourd'hui et qu'ils deviennent une source incommensurable.

"L'Inde ancienne au chevet de nos politiques - L'art de la gouvernance selon l'Arthashâstra de Kautylia" est donc un ouvrage à découvrir. Il est une véritable initiation à l'art de la gouvernance et nous ouvre l'esprit de façon pertinente et juste. C'est une lecture adressée à tous. Reste juste pour certains à y puiser quelques enseignements.

 

Tout comme il est impossible de ne pas goûter le miel ou le poison qui se trouve à la pointe de la langue, il est impossible pour un fonctionnaire de ne pas chercher à détourner ne serait-ce qu'un peu des revenus du royaume. Tout comme on ne peut savoir si les poissons qui nagent avalent ou non de l'eau, on ne peut pas savoir si les agents employés dans des tâches publiques volent ou non de l'argent à des fins personnelles.

Page 48

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article