Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Le tigre blanc de Aravind Adiga

"Le Tigre blanc"
de Aravind Adiga

Titre original : The White Tiger

Traduit de l'anglais (Inde) par Annick Le Goyat

Broché : Editions Buchet Chastel - Date de parution : 11 septembre 2008 - ISBN : 978-2283023327 - 3248 pages - Prix éditeur : 25 €

Egalement en format poche : Éditions 10-18 - 318 pages - Prix éditeur : 8,40 €

Booker Price 2008
 


Les pages de "Le Tigre Blanc" sont des lettres écrites par un mystérieux "Tigre Blanc" résidant à Bangalore à "Son Excellence Wen Jiabao - Cabinet du Premier Ministre - Pékin - ...". Ce "Tigre Blanc" écrit donc au Premier Ministre de Chine durant plusieurs nuits. Pourquoi ? Car ce "Tigre" a entendu à la radio que le ministre chinois viendra la semaine suivante à Bangalore pour y rencontrer des entrepreneurs ...

Bien évidemment, le "Tigre" ne lui écrit pas pour l'inviter ou de parler comment devenir entrepreneur en Inde mais pour raconter son histoire ...

C'est donc au fil des lettres que l'on découvre qui est ce tigre : il s'agit de Balram Halwai originaire d'une ville qu'il nomme plus simplement l'Inde des Ténèbres, là où coule le Gange et non l'Océan qui est l'Inde des Lumières. Le lecteur apprendra sur ce  ce mystérieux "Tigre Blanc" : une famille d'origine pauvre, les traditions qu'il dût respecter, son village, son enfance, les hommes influents de son village aux surnoms d'animaux (important à retenir pour le reste du livre), ... Mais il va également livrer le détail d'un avis de recherches de la Police.

Très jeune, Balram, de la caste des Halwai, travaillait dans un tea shop avec son frère. Il décida d'apprendre à conduire pour faire chauffeur avec l'aval et un "prêt" de sa grand-mère. 
Il réussit et trouva assez rapidement du travail chez Monsieur Ashok revenu des Etats-Unis avec sa femme américaine Pinky et qui avait besoin d'un chauffeur.
Au début, il ne fut que le second chauffeur, conduisant la Maruti. Mais un jour Monsieur Ashnok avait besoin d'un chauffeur lors de son long déplacement à Delhi. Balram devient alors le chauffeur principal malgré sa faible expérience et qu'il ne connaissait pas Delhi. Sa fierté sera de conduire la meilleure voiture de Monsieur Ashok, la Honda City.


A travers la lecture de "Le Tigre Blanc", on y découvre la rude vie dans l'Inde rurale, de chauffeur indien et l'exploitation dont ils font l'objet, le décalage entre le métier de chauffeur et ceux des Patrons, ...

"Le Tigre Blanc" est un livre à lire car on se l'approprie très vite. Il est difficile à le résumer sans révéler des détails importants que le lecteur doit découvrir par  lui-même.

L'auteur a écrit un livre vraiment très original, le côté correspondance, les cadres de l'avis de recherche, le déroulement de l'histoire en revenant sur des faits venant du passé, la réalité indienne et le faite qu'il laisse le suspens jusqu'au bout.

A travers les pages, l'on peut plus d'une fois se laisser amadouer par le personnage principal. Mais le naturel revient vite à galop, Balram redevient vite mesquin pour ne pas dire sadique, immorale, complètement décalé ...
 
C'est un roman indien que l'on retrouve très facilement en Asie, en Inde ou ailleurs. Il est assez surprenant de le trouver par hasard sur les étals des marchants de livres. Pour dire la popularité dont il fait l'objet.
Un classique à lire sans tarder.
Le tigre blanc de Aravind Adiga
Le tigre blanc de Aravind Adiga
Le tigre blanc de Aravind Adiga

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article