Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Le Roman de l'Inde Insolite

Le Roman de l'Inde Insolite

de Catherine Golliau

Editions du Rocher / Vladimir Fédorovski présente Le roman des lieux et destins magiques.

201 pages - Prix Editeur : 20,20 € - Prix en occasion que j'ai payé : 8,07 € chez Recylivre

 

Ce livre n'est pas un roman mais un mélange entre des récits de l'auteure et des ses rencontres en Inde, des bribes d'histoires de l'Inde et des épopées indiennes.

Déjà l'introduction donne le ton du roman, vous donne un bref aperçu de la suite et vous souhaite quelque part la bienvenue en Inde.

 

Elle nous raconte le tsunami de 2002 et le lien plausible avec les lois de Manu, un résumé du  Bhagavad-Gītā, du Mahabharata, du Rāmāyaṇa et celle de Gautama devenu l'Eveillé, .

 

Elle nous raconte le rêve d'Alexandre le Grand qui avait rêvé de conquérir l'Inde, des fouilles qui nous révèlent des civilisations disparus restant mystérieuses, de la villde de Pataliputra qui fût une grande ville dans les temps anciens et que dorénavant est l'État le plus pauvre de l'Inde. Il y a également l'histoire d'une princesse rajpoute de Mewar qui vouait un culte pour Krishna pour ne pas dire qu'elle était complètement amoureuse de lui jusqu'à fuir le bûcher funéraire de son mari pour continuer à vouer le reste de sa vie à son amour. On a également droit aux histoires des Moghols : le roi Akbar, le décès de Mumtaz Mahal et la légende du Taj Mahal, car le Taj Mahal a effectivement construit mais une légende autour de ce monument est bien ancrée. On y apprends aussi que l'État de Ghopal fût gouverné par une dynastie de bégums. Et enfin l'histoire d'une veuve qui se sacrifia sur le bûcher funéraire de son mari (en 2002).

 

L'auteure nous raconte ses rencontres avec un sâdhu, un brève récit de son séjour à Udaipur, la rencontre avec Ratan Tata (le chapitre précédent nous raconte la "saga" Tata, soit dit en passant je vous dis qu'en Inde Tata est partout : voitures (ils ont racheté Fiat, Jaguar et Land Rover) , hôtels, industries, aéronautique, ...).

Elle rencontra une Occidentale vivant à Delhi chez une amie et qui devait gérer des domestiques dont ils n'étaient pas de la même caste d'où l'obligation d'avoir autant de personnel pour un si simple appartement, mais surtout de devoir les gérer car castes différentes obliges aucun de voulait aider l'autre sans compter qu'ils avaient laissé venir femmes et enfants, ce qui rendit les choses plus difficile.

L'auteure nous parlera d'Ahmedabad et de son institut de management, où des recruteurs des grandes industries sont venues pour recruter l'élite de cette école prestigieuse. Ensuite on découvrira une autre école le campus de Santiniketan, qui n'a rien à voir avec d'autres écoles indiennes et dont sa construction est de Tagore un grand philosophe hindou où il y construisit tout d'abord un ashram et qui finit en une grande école d'abord destiner à concurrencer les écoles construites par les Britanniques et voulu changer les mentalités indiennes. L'auteure se rendra également à Ayodhya.

Sa rencontre que j'ai trouvé la plus marquante est celle avec la hijara, homme devenu femme, nommée Sonia, sujet qui reste souvent tabou.

 

Ce livre est complété à la fin par la chronologie historique de l'Inde et d'un glossaire qui peut être comme d'habitude comme chaque livre parlant de l'Inde fort utile et très intéressant. L'auteure a également mis une liste de bibliographie.

 

Pour ceux qui ont déjà lu beaucoup de livres sur l'Inde, certaines des histoires sont connues notamment tout ce qui touche au règne des Moghols, ou les épopées hindoues.

Ce livre se lit très facilement et même très rapidement. Certains chapitres sont courts, d'autres moins. Cela reste un livre fort intéressant. Je le recommanderais peut-être à des personnes voulant découvrir l'Inde et ses différentes facettes tantôt légendaires, historiques et contemporaine.

Je tiens à souligner que ce livre comporte de merveilleuses photographies de l'Inde, de miniatures et des photos anciennes.

Le Roman de l'Inde InsoliteLe Roman de l'Inde Insolite

Conclusion
"Il n'existe pas d'Indien typique" m'assure l'écrivain Shashi Taroor. L'auteur du Grand Roman indien se détend entre deux conférences devant une glace, sur fond de montagnes enneigées. En Suisse. Issu d'une famille de propriétaires terriens, cet hindou né à Londres, élevé à Delhi et diplômé d'une université américaine, ce fonctionnaire international a passé l'essentiel de sa vie adulte hors de l'Inde. Mais il y revient toujours, elle est sa matrice, et son sujet de prédilection.
Qu'a donc en commun cet élégant polyglotte avec un intouchable du Pendjab ou un musulman du Kerala ? Qu'ont en commun Ashoka et Akbar, une secrétaire de Delhi et la bégum de Bhopal ? Un brahmane renonçant et un parsi chef d'entreprise ? "Nous sommes tous très différents, et pourtant nous avons tous le sentiment que nous appartenons à un même espace géographique, qui s'étend de l'Himalaya à la mer, explique l'écrivain. Le sentiment que nous partageons depuis trois millénaire une expérience historique commune ... Le sentiment que nous adhérons et participons à une démocratie originale, pluraliste, où la différence est un plus. Ce sentiment, c'est l'indianité." Paris 1er novembre 2009

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article