Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Jodhaa Akbar

JODHAA AKBAR

(hindi : जोधा अकबर ; ourdou : جودھا اکبر)

 

Réalisation : Ashutosh Gowariker

Scénario : Haida Ali et Ashutosh Gowariker

Acteurs principaux :

    - Hrithik Roshan : Jalaluddin Mohammad - Emperor Akbar

    - Aishwarya Rai : Jodhabai

    - Rajesh Vivek : Chughtai Khan

    - Kulbhushan Kharbanda : Raja Bharmal

    - Sonu Sood : Sujamal

    - Suhasini Mulay : Padmavati

    - Digvijay Purohit : Bhagwan Das

    - Ila Arun : Maham Anga

   - Yuri : Bairam Khan

Société de production : Ashutosh Gowariker

Musique : AR Rahman

Durée : 213 minutes

        

En 1556, à peine âgé de 14 ans, le prince Jalaluddin Muhammad succède à son père, l'empereur Humayun, et doit déjà se rendre sur des champs de bataille avec l'aide de l'ancien bras droit de son père. Mais il n'aimait pas que l'on tranche la gorge des vaincus et n'aimait en général pas trop la guerre. C'était plutôt un homme tolérant, ouvert aux religions et au peuple, respectueux, et se bagarrant souvent contre les injustices et voulant mettre fin aux rites de sang que faisaient ses ancêtres. Il avait l'air d'être un homme peu violent.

 

Les Moghols venus de Perse et d’Afghanistan ont envahi l’Hindoustan. L’enjeu pour le jeune empereur est de se faire reconnaître comme suzerain par les Rajah qui trônent sur leurs fiefs depuis bien plus longtemps, et de se faire accepter par le peuple, hindou, alors que les « envahisseurs » sont musulmans.

Pour lier, les moghols aux Rajah, il obtient du Rajah d'Amber, la main de sa fille Jodhaa. Afin de renforcer ses relations avec les Rajputs où il eut un différent peu avant, il accepta cette union. Mais Jodhaa voulut des conditions à son mariage et fît venir Jalaluddin dans une tente afin de lui faire part de ses voeux : elle voulait continuer à pratiquer après son mariage sa religion hindouiste malgré qu'elle sera dans une cour moghole et elle souhaitait avoir un temple afin qu'elle puisse continuer à vénérer son dieu Krishna. A sa sortie de la tente et après cette discussion, Jalaluddin eut le visage grave mais il annonça à tous les membres de la Cour Royale et aux sujets qu'il acceptait les demandes de la princesse Jodhaa.

 

Le mariage eut donc lieu entre le rite moghol et hindoue. Mais le mariage ne fût pas consommé, ce qui déçut Jalaluddin. Peu de temps après le mariage, Jodhaa fût ramené à Agra au zemana et découvrit le nouveau monde où elle vécut et les proches de son mari dont sa mère nourrice auquel il tenait avant sa propre mère.

La vie suivit son cours malgré que Jalaluddin n'eut toujours pas l'occasion d'approcher Jodhaa mais il avait une affection pour elle, et ne s'opposa à ses choix.

Un jour, l'eunuque fouilla dans le coffre de Jodhaa et trouva une lettre de Jodhaa qu'elle avait écrite avant son mariage où elle demanda de la délivrer et un flacon de poison. Il ne manqua pas de la montrer à la mère nourrice, qui envoya cette lettre. C'est le cousin proche de Jodhaa qui l'eut et demanda à voir Jodhaa en cachette une nuit. Sauf que ce fût un piège de la mère nourrice. Jalaluddin à sa fenêtre, vit sa femme en dehors du palais la nuit et demanda aux gardes d'arrêter l'homme. Suite à cet agissement et piège, Jodhaa fût renvoyé au Fort d'Amber auprès de ses proches. Mais heureusement, Jaluddin eut vite vent du piège qui fut victime son épouse et la rejoignit à Amber où il fût accueillit par sa belle-mère. Pour pouvoir dormir à côté de sa femme, il devait respecter la tradition d'Amber, qui était de découvrir sa femme dans un grand groupe de femmes cachées par leurs voiles, et il la trouva. Ils purent enfin discuter tous les deux. Le lendemain, Jodhaa avait disparu de la couche et Jalaluddin entendit un combat de sabre dans la cour, c'était son épouse qui s'entraînait avec un serviteur et il prit la place du serviteur et combattit au sabre avec son épouse. Il l'aura enfin découverte, qui elle est était, et surtout sa beauté naturelle.

Fort d'Amber

Jalaluddin rentra à Agra et décida de se mélanger au peuple dans le bazar d'Agra, il découvrit des impôts dont l'impôt que devait s'acquitter chaque hindou qui partit en pèlerinage et les prix des produits première comme l'orge, le blé, le millet avaient énormément augmentés alors que c'était des produits de première nécessité. Il décida de faire une assemblée où il décréta d'enlever l'impôt, et déclara en public que son royaume doit être soudé peut importe sa religion.

Quelques temps après, une grande cérémonie eut lieu dans la Cour des Audiences Publics avec des représentants de tous son royaume. C'est à ce moment que Jodhaa revient à Agra au plus grand bonheur de son mari. Il fût à ce moment déclaré comme était Jalaluddin Muhammad Abkar, Abkar signifiant le Grand. Après la tradition de la pesée (la pesée de l'empereur et en contre partie de son poids, de l'or et des matières premières .... furent distribuer aux pauvres), il sortit de son fort pour distribuer de l'argent au peuple au dos de son cheval et fût victime d'une flèche empoisonnée. C'était son beau-frère qui avait envoyé cet archer, et son beau-frère était le mari de sa soeur qui voulait sa mort pour prendre le pouvoir.

Akbar était au bord de la mort et lutta pour survivre, grâce aux prières de sa mère et de sa femme à Krishna et de leur présence auprès de lui durant sa souffrance, il survit. Il se rapprocha enfin de Jodhaa et ils purent enfin s'offrir un moment à eux, comme de jeunes mariés, on voyait que chacun était amoureux de l'autre, l'amour vrai, l'amour passion.

Mais une guerre devait avoir lieu contre son beau-frère celui qui voulut le tuer .... Qui vaincra ?

 

               

Contrairement à ses aïeuls, les historiens connaissent très peu la vie d'Abkar. On ne peut pas affirmer que cette histoire a eut lieu, et si elle a eut lieu il n'eut peut être qu'une histoire d'alliance et non une histoire d'amour.

Le réalisateur a tout de même embauché une équipe de recherche des historiens et des universitaires de New Delhi, Aligarh, Lucknow, Agra et Jaipur pour le guider sur ce film et l'aider à garder les choses historiquement exact. Plus de 80 éléphants, 100 chevaux et 55 chameaux ont été utilisés dans le film. La chanson première de ce film "Azeem O Shan, Shahenshah" présente environ un millier de danseurs en costumes traditionnels, brandissant des épées et des boucliers (source Wikipédia).

J'ai trouvé le film grandiose et ayant lu énormément de livres sur les Moghols, j'étais contente d'enfin pouvoir m'imaginer en images leurs vies. J'ai adoré les costumes, de revoir le fort d'Amber et des palais "vivant" (sans touristes, sans dégradation du temps et des pillages). Même les scènes de champs de bataille, les tentes dressées au milieu de nul part, la cérémonie dédiée au grand Akbar tout est impressionnant et nous replonge dans un autre temps. Et les acteurs sont si beaux, durant tout le film j'avais tant envie qu'enfin il se rapproche plus. 

Je pense que la vie au palais des Moghols n'était surement pas aussi douce et tranquille, mais nous sommes là dans un film plutôt romantique que de guerre, donc on ne peut pas vouloir qu'historiquement ce n'est pas au plus juste. Ce qui est sûr, c'est que j'ai beaucoup aimé ce film et j'avais rêvé depuis longtemps de voir ce film que j'avais découvert par la chanson principale, celle justement qui rends hommage au Grand Akbar.

Petit conseil, lorsque vous avez finit de regarder le DVD de ce merveilleux film, allez dans les scènes coupés, il y a de magnifiques scènes à découvrir, cela vous permettra de profiter encore un peu du film.

 

Récompenses (source Wikipédia)

Jodhaa Akbar domine les cérémonies de récompenses indiennes en 2009.

Il remporte également des prix à l'étranger :

  • Festival international du film de cinéma musulman Golden Minbar (Kazan, Russie) : Meilleur film et Meilleur acteur (Hrithik Roshan)
  • 32ème Festival international du film de São Paulo (Brésil) : Prix du public du meilleur film étranger

 

Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film
Des images du film

Des images du film

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article