Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Bombay mon amour de Charlotte Valandrey

Bombay lui offrit une trêve, une oasis dans son chagrin, une autre source d'émotions. Le malheur a toujours un décor : changez-le, vous serez plus heureux. Paris était au bout de la terre, et son palais, ses locataires engloutis dans l'océan Indien. Disparus, le président et ses mots menaçants.

Page 90

Bombay mon amour

De Charlotte Valandrey

Éditions Cherche Midi - Date de parution : 27 octobre 2016

ISBN : 9782749148601 - 377 pages - Prix éditeur : 18,80 € (existe également en livre numérique)

Bombay mon amour de Charlotte Valandrey

Diana est effondrée, sa relation avec le président vient d'être entachée par les paparazzis. Il a été surpris avec une autre femme et l'information a été divulguée dans le monde entier. Elle a été littéralement chassée du Palais et envoyée à la Lucarne où depuis le temps de Louis XIV les femmes tombées en disgrâce y sont exilées. La Lucarne est également connue pour être un lieu de débauche pour les gradés des cours royales et des républiques. Dans cette pénible épreuve, Diana est soulagée de pouvoir se confier à sa grande amie. Malgré sa disgrâce en tant que Première Dame, Diana décidé tout de même de se rendre en voyage officiel en Inde prévu depuis un certain temps. Elle veut impérativement que son amie l'accompagne. Une amie qui malgré l'opposition de son médecin à cause d'une santé fragile la suivra.

Bombay fera l'effet d'une bouffée d'oxygène pour les deux amies qui logent au prestigieux Taj Mahal Palace. Bien sûr, leur séjour en Inde ne sera uniquement luxe et volupté, ce voyage a également un but humanitaire avec visite d'un hôpital et le bidonville de Dharavi. Pour autant, le séjour sera ponctué d'évènements et de rencontres inattendues.

 

 

Ce paysage infini me plongea dans un vertige. Mon juke-box intérieur se mit à fredonner cette chanson triste de Michel Fugain qui touche au sublime : "Je n'aurais pas le temps, pas le temps ..." de visiter tous ces lieux ... tout Bombay, "toute l'immensité d'un si grand univers ..."

Page 145-146

------------------------------------

Pour "Bombay mon amour", ce qui m'avait avant tout tourné vers cette lecture est bien évidement le titre. J'avoue que je ne connaissais pas la comédienne Charlotte Valandrey qui avait reçu en 1986, le prix d'interprétation au Festival international de Berlin. En effet, je me désintéresse totalement des "peoples" et de plus, je ne regarde pas les téléfilms français, sans doute trop occupée à lire et à écrire pour ce blog.  "Bombay mon amour" était donc l'occasion pour moi de me lancer dans un nouveau genre de fiction, disons assez showbiz. Ne pas connaître l'auteur m'a permis de lire le roman avec un certain recul. Même si les noms des personnages ont été modifiés et certains faits inventés, il est assez évident que Charlotte Valandrey s'est inspirée de son entourage et de sa propre vie. D'une part, le roman est narratif et comporte de nombreuses similitudes avec son parcours que j'ai découvert en même temps que ma lecture. De plus, l'on devine assez rapidement que le personnage de Diana - drôle de nom soit dit en passant - est Valérie Trierweiller avec qui l'auteure a fait un voyage à Mumbai en 2014. Supposition confirmée par les interviews donnés par Charlotte Valandrey aux médias à l'occasion de la sortie de ce roman. Pour autant, "Bombay mon amour" est un roman de fiction, à savoir là où s'arrête la réalité et la fiction, c'est une autre paire de manches.

Concernant ma lecture, j'ai eu avoir du mal à débuter la lecture de  "Bombay mon amour"  sur environ une centaine de pages. L'effet indien m'a permis de m'accrocher à lui et les 250 pages suivantes ont quasiment étaient lues d'un trait, avec des passages plus ou moins intéressants. C'est un roman léger, avec des passages sulfureux et dont la majeure partie du décor est localisée dans le Taj Mahal Palace. On y découvre un autre monde, celui des célébrités, politiques et artistes, avec des soucis de célébrités. Pour autant, certaines lectrices, car c'est surtout un roman féminin, pourront se reconnaître à travers ces amies de toujours. De plus, la rupture, les trahisons, le coup de foudre, l'âge, etc. ... sont des thèmes touchants toutes les couches sociales. J'ai trouvé le roman très bien écrit et l'auteure est allée loin dans les rebondissements, peut-être un chouia de trop. Je m'attendais à un roman superficiel mais au final je suis assez surprise d'y avoir trouvé des passages sérieux et assez terre à terre. Même si je n'ai pas trouvé le Bombay que je connais, celui qui se dévoile à travers ces pages ne fait pas trop cliché comme j'appréhendais.

"Bombay mon amour" est un roman qui ravivera notamment un public féminin, aimant se nourrir d'histoires de célébrités, d'amour et de relations sulfureuses. Une lecture idéale pour apporter un peu de légèreté à sa vie.

 

Je sais que le malheur des autres ne change rien à ce que l'on vit, que savoir qu'il y a, comme on dit, "toujours plus malheureux que soi" n'adoucit aucune peine, que connaître la vie à Dharavi ne change pas la vie à Paris ou ailleurs. Je sais qu'il y a nos propres portes des êtres misérables qui vivent comme des chiens, qu'il est imbécile de comparer nos douleurs, que manger à sa faim sous un toit n'empêche pas de se jeter sous un train ... Cependant, voir Dharavi a irrémédiablement changé ma vison de la vie.

Page 236

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article