Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

L'Âge de Kali de William Dalrymple

Plus nous avancions, plus j'avais l'impression de laisser le XXe siècle loin derrière. Pour commencer, les pylônes électriques s'évanouirent. Puis on ne croisa plus de voitures ni de camions ; même les carcasses rouillées avaient disparu. Dans les villages, des puits remplaçaient peu à peu le luxe de modernité que constituaient les pompes à bras. Nous dépassâmes une drôle de charrette anglaise tirée par un poney et quatre hommes portant un palanquin. Ils nous hélèrent et nous mirent en garde contre les bandits. Ils nous conseillèrent de ne pas rouler de nuit.

Page 27

L'Âge de Kali

De William Dalrymple

A la découverte du sous-continent indien

Titre original : The Age of Kali, Indian Travels and Encounters

Traduit de l'anglais par Monique Lebailly

Éditions Libretto - Date de parution : 12 septembre 2013 - 494 pages - ISBN : 978-2369140207 - Prix éditeur : 12,80 €

Également aux Éditions Noir sur Blanc - Première traduction en 2004

Prix de l'Astrolabe - Étonnants voyageurs - 2005

L'Âge de Kali de William Dalrymple

Dans "l'ancienne" cosmologie hindoue qui divise le temps en quatre ères, le Monde est dans les affres de l'ère du Kali Lunga, l'Âge de Kali, une ère de ténèbres, de désagrégation, de conflits et de corruptions.

William Dalrymple - écrivain, journaliste et historien - est principalement connu pour avoir écrit "La Cité des Djinns" en référence à la ville de Delhi qu'il a parcouru à partir de 1989 et durant quatre années à la recherche des esprits anciens qui hantent cette cité.

 

"L'Âge de Kali" est issu de cette même période mais avec une extension de six ans supplémentaires. Un total d'une décennie - la dernière du XXème siècle - où William Dalrymple a sillonné le "sous-continent indien" - Inde, Pakistan, Sri Lanka et l'île de la Réunion - pour apporter un travail d'investigation et de journalisme à de nombreux médias mondiaux. "L'Âge de Kali"  est un recueil des nombreux articles qui ont écrit par William Dalrymple à cette époque : des articles remaniés, refondus, corrigés et reformés pour leur redonner un style moins journaliste adapté à ce genre d'ouvrage.

William Dalrymple nous y brosse le portrait de l'Inde de la fin du XXème siècle, une Inde qui vient de s'ouvrir à la libéralisation de l'économie indienne. On discerne ce qui fait l'identité indienne : un pays aux multiples visages et aux multiples problèmes. On peut très bien y croiser un autre temps où les rites religieux et le rythme de vie n'ont pas changé ou évolué depuis des siècles et a contrario une Inde moderne ouverte à l'international même s'il y demeure une certaine réticence de la part de nombreux indiens. Au milieu, on y trouve un pays fortement corrompu, jamais à l'abri d'un conflit où sont perpétrés, sans vergogne, des massacres pour des idéaux de caste ou de religion. William Dalrymple, tout comme il l'a fait pour Delhi, nous dresse un triste rapport sur des villes aujourd'hui dévastées - Lucknow et Hyderabad - dont les traces de leur splendeur passée ont disparu sous des constructions archaïques et dans l'indifférence générale, laissant derrière elles les Ruritania indienne fantastique à une autre époque.

Dans ces promenades dans le sous-continent indien, du Nord au Sud en passant par le Rajasthan puis au bord de l'Océan Indien pour terminer au Pakistan, l'on y croise des mondes différents, mais également les derniers témoins d'une époque lointaine, derniers conservateurs d'un rite ou d'une tradition. On y côtoie le temps d'un chapitre des personnages souvent très connus ou de simples anonymes. Certaines rencontres sont en liaison avec des faits divers et donc une enquête journalistique, d'autres sont des rencontres au hasard des chemins. Ce recueil nous dépeint une Inde et un "sous-continent" qui n'a pas en fin de compte pas trop changé en vingt ans. Parmi certains des faits exposés dans cet ouvrage concernant l'Inde : déliquescence politique au Bihar, Vrindavan cité des veuves et du blanchiment d'argent, Gwalior et sa rajmata partisane du BJP, les satis du Rajasthan, une affaire de viol en réunion de correction au Rajasthan, Parashakti exorciste des âmes perdues, la mystérieuse Madurai, ... Le Pakistan a également une place importante même si on le retrouve qu'en fin d'ouvrage. On y découvre un dieu du cricket - Imran Khan - qui s'est mis à la politique ; la frontière avec l'Afghanistan plaque-tournante des armes et des drogues ; la gare de Lahore, la Partition et les règlement de comptes ; la première femme Premier Ministre pakistanaise, Benazir Bhutto, une femme aux deux visages. Deux autres détours ont également leur place dans le roman. Le premier est un sujet sérieux qui nous transporte dans la guerre civile sri-lankaise à la rencontre les tigres tamouls. Le second détour, un sujet plus léger, nous fait découvrir l'île de la Réunion à la trace de pirates et de sorciers, un sujet qui analyse parfaitement bien le métissage de cette île.

Certains chapitres de cet ouvrage sont à vous glacer le sang et témoignent qu'effectivement l'ère de Kali est vraiment très présente. On se rend compte qu'être journaliste n'est pas toujours une partie de plaisir car il n'est pas donné à tout le monde d'aller au plus près des conflits - dans cet ouvrage le Pakistan et le Sri Lanka - sans risquer sa vie.

"L'Âge de Kali" est ce genre de lecture que l'on peut apprécier car il nous fait découvrir l'Inde, le Pakistan et le Sri Lanka sans artifices. Il nous apporte l'ambiance d'une époque pas toujours révolue, car des stigmates sont toujours visibles même si historiquement certains pays ont avancé. William Dalrymple, tout comme il l'a été pour la "Cité des Djinns", nous apporte une très intéressante et agréable lecture et surtout une grande ouverture d'esprit.

 

L'Âge de Kali de William Dalrymple

Le Bihar est en fait l'une des dernières régions du sous-continent conforme à l'image de l'Image qu'offrent les prospectus des associations caritatives, ces mendiants, ces infirmes et ces hôpitaux surpeuplés de lépreux : "Donnez-nous 10 £ pour aider Sita à recouvrer la vue ..." En réalité, après cinquante ans d'indépendance, l'Inde est maintenant la septième puissance industrielle du monde et compte une classe moyenne nombreuse, prospère et entreprenante.

Page 40

Dans la plupart des campagnes de l'Inde, la caste détermine encore non seulement le type de vêtements que vous portez, mais l'endroit où vous habitez, le métier que vous exercez, qui vous devez épouser, et même la couleur dont est peinte votre maison. Dans le village traditionnel, où 80 % des Indiens vivent encore, chaque détail de l'existence est réglé.

Page 159

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article