Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Freedom Song de Amit Chaudhuri

Ton parfum d'antan - l'odeur enivrante d'une tubéreuse imaginaire ! Mais la chanson, comme ses paroles, avait l'innocence d'un alphabet mémorisé, quand seuls les sons se laissaient prendre par la mémoire.

Page 150

Freedom Song de Amit Chaudhuri

Titre original : Freedom Song

Traduit par Simone Manceau

Editions Philippe Picquier - Collection Inde/Pakistan - ISBN : 9782877308533 - 240 pages - Prix éditeur : 20,00 €

Freedom Song de Amit Chaudhuri

A South Calcutta, à une courte distance du Lake Market, vivent Khuku et son très cher mari Shib. Après presque un demi siècle d'absence loin de Calcutta, Khuku et Shib y sont revenus il y environ cinq ans pour leurs vieux jours. Malgré son âge avancé, Shib occupe un poste de conseiller dans une vielle entreprise de confiserie nationalisée, classée "usine en difficulté" de Calcutta et pour laquelle Shib est très investit. Khuku, à 65 ans, se sent toujours très seule dans leur maison et passe son temps libre à s'entraîner aux vocalises et à l'harmonium. Durant sa jeunesse elle adorait la délicate beauté des chants de Tagore mais depuis elle s'est lassée lui préférant désormais ceux de Nazrul et d'Atulprasad. En ce moment, elle a moins de temps pour la musique car elle accueille chez elle son amie d'enfance Mina qui est en convalescence car elle souffre d'arthrite. Mina ne s'est jamais mariée et vit avec sa sœur ans dans un logement HLM depuis son arrivée, il y a longtemps, d'un village aujourd'hui de l'autre côté de la frontière.

Dans une maison située à Ishwar Chandra Vidyasagar, vit Bhola, le frère à Khuku et sa famille. Parmi eux, il y a le fils, Bhaskar qui a l'âge de vingt-huit ans n'est toujours pas marié et dont la priorité est de s'occuper du Parti : assister aux réunions, répéter des pièces, distribuer les journaux, ... Mais il est temps que les temps changent et un mariage le fera sans doute changer.

Freedom Song de Amit Chaudhuri

"Freedom Songs" est un magnifique roman, sans fioriture, sans extravagance et c'est justement cette simplicité qui nous font aimé l'écriture de son auteur Amit Chaudhuri. L'on apprécie sa façon de parler du temps qui passe discrètement, l'air de rien, pourtant le poids des années marque indéniablement les êtres et plus rien ne permet de retrouver le temps d'avant. L'on apprécie également sa façon de nous parler de Calcutta, la ville où il a passé ses vacances lors de sa jeunesse, la ville de ses souvenirs d'enfance, des maisons anciennes, ses rues, les marchands, les bruits, les odeurs, le rythme, sa langue, le poids de son passé, ... En quelque sorte, on retrouve un peu d'Amit Chaudhuri dans les personnages de Khuku et Shib qui reviennent vivre à Calcutta après de longues années d'absence à Delhi et qui réapprennent à la découvrir. Il n'omet pas de laisser une petite interstice pour deux autres grandes villes indiennes, Delhi et Mumbai. Calcutta, Delhi, Bombay, trois villes toujours très présentes dans les romans et où l'on quitte souvent une pour en retrouver l'autre. Dans ce roman, l'on apprécie également la façon subtile et minutieuse de l'auteur à nous faire découvrir les lieux, les personnages, leurs histoires et leurs souvenirs, les liens qui les unifient, ... Sans oublier qu'il nous apporte parfaitement bien l'atmosphère du moment : Ayodhya, un mois après un couvre-feu, des bombes qui explosent à Bombay, la présence du communisme au Bengale, les blessures post-indépendance, les tensions inter-communautaires, les entreprises historiques entrain de disparaître,... Sans omettre d'y rajouter les faits qui rythment de la vie quotidienne : les études, les gens qui vont au travail, les gens qui vont au marché, un mariage, le chant du muezzin, un deuil annoncé dans un quotidien, les visites aux proches, une consultation médicale, ...

Dans "Freedom Songs", tout comme dans "Une étrange et sublime adresse" et "Râgâ de 'l'après-midi" , la plume d'Amit Chaudhuri illumine des bribes de la vie quotidienne en lui donnant un caractère presque sacré et poignant. Il n'est pas donné à tout le monde, cette capacité à sublimer des gestes quotidiens. "Freedom Songs" fait partie de ces romans pour lesquels nous ne pouvons qu'avoir beaucoup d'affection et qui restent toujours très plaisant à relire.

L'hiver touchait à sa fin. Les arbres se couvraient de feuilles. L'hiver avait permis que des refrains retentissent et quelques poings se brandissent pour retarder, peut-être même supprimer, toute perspective d'ouverture ; et pour punir les fondamentalistes. Mais à mesure que le temps passait, les distractions se présentaient ; quand février approcha de mars, les membres de la troupe commencèrent à se se séparer ; ...

Page 174

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article