Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Hôtel Arcadia de Sunny Singh

Il se félicite qu'elle reste en ligne, ne serait-ce que pour qu'ils puissent continuer à parler jusqu'à ce qu'elle se soit calmée, que sa respiration redevienne régulière, qu'elle retrouve ses nerfs d'acier. Abhi garde un ton léger, interposant dans le compte-rendu de la seconde tournée de Sam des anecdotes amusantes sur l'Arcadia à propos de clients excentriques, de rock stars fantasques et de rendez-vous clandestins dans les chambres. Il sourit la première fois qu'il l'entend glousser d'un rire si contagieux qu'il se creuse la tête en quête d'autres histoires distrayantes.

Page 111

HÔTEL ARCADIA de Sunny Singh

Traduit de l'anglais par Maïa Bharati

Titre orignal : Hotel Arcadia

Éditions Galaade - Date de parution : 21 janvier 2016

ISBN : 978-2351763421 - 253 pages - Prix éditeur : 23 €

 

"Hôtel Arcadia" est un roman puissant qui vous met directement hors d'haleine dès ses premières pages.

Hôtel Arcadia de Sunny Singh

Sam est arrivée au luxueux hôtel Arcadia en début d'après-midi. Elle s'attribue à chaque fin de mission, ce petit plaisir que de réserver une chambre luxueuse pour y paresser et s’enivrer durant quelques jours. Dans la vie, Sam est reporter de guerre et photographie les morts dans les zones de combat et de conflits à travers le monde. Un drôle de petit bout de bonne femme à la tête sacrement brûlée qu'est cette Sam. Ce petit plaisir luxueux qu'elle s'octroie est donc à l'opposé des conditions précaires et dangereuses de ses missions. Mais cette fois, les morts semblent l'avoir suivie, l'Hôtel Arcadia vient d'être assiégé par des terroristes, des explosions et des coups de feu viennent de la tirer de son sommeil.

Abhi se trouvait à la réception lorsque les terroristes sont arrivés et il a miraculeusement survécu aux tirs meurtriers. Abhi a grandi entre un père et un frère militaire. Il a été conditionné très jeune à ce métier qu'il a toujours rejeté au plus profond de son être mais sans le faire apparaître aux membres de sa famille. Avec cette prise d'assaut, les souvenirs des jeux d'enfants avec son frère et les conseils de son père qu'il a toujours refoulés lui reviennent en mémoire et lui permettent de se guider et de se donner du courage pour affronter cette apocalypse. Profitant que les terroristes soient montés dans les étages, Abhi se réfugie dans son antre protégé derrière une porte d'acier blindé. Dans cette pièce secrète se trouvent les caméras de surveillance de l'hôtel qui lui révèleront la folie meurtrière de ces hommes. Une folie qui, après avoir touché le café et l'accueil du rez-de-chaussée, s'est répandu aux étages les plus élevés. Le "Refuge", le bar de son hôtel, situé au point dominant de son établissement, les assaillants ont perpétré un véritable massacre, même l'amant d'Abhi qui l'attendait n'a sans doute pas été épargné.

Depuis la salle de contrôle, Abhi a donné des instructions aux survivants retranchés dans leur chambre. Mais la dame de la chambre 1402, connue pour ses photographies de morts, erre dans les couloirs armé de son appareil photo à la recherche de sujets. Abhi la voit à travers son œil de Moscou. Pourtant, malgré les risques que Sam entreprend, Abhi n'éprouve pas de la colère envers elle. Il l'observe, la voit progresser délicatement à travers les couloirs en tenue de camouflage et ressent presque de la fascination. Le cauchemar durera soixante-sept longues heures, où Abhi et Sam deviendront des alliés, s'aideront mutuellement pour gérer au mieux cette crise mais également celle qui naîtra au fond de leur être.

Hôtel Arcadia de Sunny Singh

"Hôtel Arcadia" est un roman puissant, troublant et assez déroutant.

Dès les premières lignes de "Hôtel Arcadia", le ton est donné. Le lecteur se trouve directement plongé au cœur de cette effroyable prise d'assaut. Certes le lecteur ne pourra jamais ressentir l'effroi et la peur que les témoins directs de cette attaque pourraient ressentir, mais l'effet de surprise est immédiat. Le lecteur sort de sa léthargie au même moment où Sam se réveille. De manière discrète, l'auteur - Sunny Singh- appose à ce début de roman une présentation de Sam et du lieu du roman d'une façon subtile et que le lecteur retrouvera tout du long.

"Hôtel Arcadia" est situé en grande partie dans l'opulence stérile d'un hôtel de luxe dans une ville sans nom. Certes l'on découvre qu'il se trouve au bord de la mer, que ses clientes portent des soieries, que certains employés ont des noms à consonances indiennes mais rien ne peut déterminer avec précision que cet hôtel luxueux est en Inde. Il pourrait alors se trouver dans presque n'importe quel endroit du monde. Bien évidemment, pour ceux qui ont le souvenir des attentats du "Taj Mahal Hôtel Palace" à Mumbai en 2008, l'on ne que penser à ce tragique évènement. Sunny Singh n'a sans doute pas eu l'intention de la reproduire à l'identique, même si elle s'en ai sans doute largement inspiré. Concernant les personnages principaux, leur nationalité pourrait être n'importe laquelle. Certes certains détails laisseraient penser qu'ils pourraient être indiens - personnellement je m'imaginais Abhi venir du Cachemire et Sam de l'Inde du Sud - mais rien n'en ai moins sûr et aucun détail ne confirme mon inspiration. Cette neutralité sur la situation de l'hôtel, l'origine de ses personnages principaux et même de l'année où se déroule ce roman est un choix judicieux de Sunny Singh. Je pense que c'est un choix voulu par l'auteur et je trouve qu'elle apporte au roman un immense atout.

L’élément central de "Hôtel Arcadia" est bien sûr son histoire qui est tient en haleine son lecteur tout son long. Le lecteur appréciera le cours à rebours que Sunny Singh a apposé au roman et qui donne indéniablement du rythme à la lecture. Soixante-sept heures avant l'assaut final est très long pour les personnes qui sont retenues en otage au sein d'un hôtel assiégé, le lecteur pourra également être sous tension car à aucun moment la finalité de l'histoire apparaîtra à ses yeux. "Hôtel Arcadia" est également l'histoire d'un photographe de guerre et d'Abhi, que l'on devine directeur de l'hôtel - la confirmation de sa fonction ne sera révélée qu'en fin de récit mais la quatrième de couverture donne l'information. Pour donner du corps à ce récit, l'on découvrira par intermittence avec le récit initial des flashs backs dans le passé à nos deux protagonistes Sam et Abhi.

Sam et Abhi ne se seraient sans doute jamais parlés ou n'auraient même pas sympathisés dans d'autres circonstances mais ces attentats les rapprocheront indéniablement, même si c'est uniquement virtuellement. En effet, Abhi restera toujours pour Sam, l'homme sans visage qui se trouve derrière les caméras, de lui elle ne connaîtra que sa voix grâce à leurs appels téléphoniques. Pour Abhi qui connaissait déjà le travail de photographe de Sam, il pourra grâce à ses caméras observer Abhi lorsqu'elle empruntera les couloirs de l'hôtel. Abhi deviendra pour Sam en quelque sorte l'ange gardien de Sam et fera en sorte de la prévenir du danger. Sam est pourtant habituée au danger, ayant passé plusieurs années à visiter les zones de conflit partout dans le monde pour photographier les morts. Initialement, elle considère le chaos inattendu de l'hôtel comme une nouvelle mission. Mais elle se rendra très vite compte que cette situation n'a rien à voir avec les autres. Sam passera pour une dure à cuire au début du roman nous fera transparaître sa fragilité, ses angoisses et ses faiblesses. Elle, qui ne travaille jamais en binôme, découvrira les bienfaits de la collaboration avec Abhi. Durant ces longs trois jours de siège, chacun aura besoin de l'autre pour surmonter cette longue épreuve où la psychologie de chacun sera mis à mal.

"Hôtel Arcadia", le deuxième roman traduit en langue française de Sunny Singh, est une lecture très intéressante, captivante et parfaitement bien orchestrée. Il réserve de nombreuses surprises à son lecteur et ceux qui aiment les romans qui savent vous tenir en haleine ne pourront pas être déçus. Les personnages principaux sont intéressants, chacun son propre trait de caractère et son histoire et pourtant ils se ressemblent. Les souvenirs de chacun apportent beaucoup de corps au roman.

"Hôtel Arcadia" révèle une nouvelle fois du grand talent d'écrivain de Sunny Singh et je vous invite à découvrir très vite ce roman.

 

Hôtel Arcadia de Sunny Singh

Non, trop de souvenirs heureux sont liés au Refuge, les voir entachés lui est douloureux. Il a délibérément détourné son attention du bar, tout en appelant diligemment ce poste pendant ses rondes. Il ne sait pas s'il souhaite que quelqu'un décroche ou s'il préfère ce silence persistant. Pendant un instant, Abhi aimerait pouvoir continuer à ignorer le Refuge, mais impossible de se dérober à l'instant. Entraîné comme un aimant par cette cliente téméraire de la chambre 1402, cette folle qui flirte avec le danger. Et aussi par cette peur muette qu'il n'a cessé de nier.

Page 66

Pelotonnée dans son lit, s'astreignant à décontracter lentement ses muscles, Sam consulte une dernière fois son téléphone. Elle sait par le silence qui règne au-delà des épais rideaux que l'aube n'est plus très loin, que la nuit a dépouillé son noir d'encre, sa funèbre quiétude, présage de sa propre mort. Elle a devant elle de longues heures d'ennui. Elle ne pourra pas parcourir l'Arcadia en plein jour sans se mettre en danger, et profiter de ces heures pour se reposer, se rassembler, reprendre des forces.
Elle sait que son sommeil sera troublé par le chaos hétéroclite de passé et de présent, de faits réels et de frayeurs se bousculant derrière ses paupières closes, menant leur ronde infernale dans son crâne.

Page 123

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article