Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
atasi.india.mania.com

atasi.india.mania.com

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais " Rumer Godden

Une nuit @thecallcenter de Chetan Bhagat

Une nuit @thecallcenter

De Chetan Bhagat

Titre original : One night on a call center

Traduit de l'anglais de l'Inde par Claire Breton

Editions Stock

333 pages - 19,80 €

ISBN : 978.2234.060234

 

 

"Une nuit @ the call center" est un roman original et vraiment très agréable à lire. On y retrouve à l'intérieur des sujets concernant et préoccupant de jeunes adultes indiens, précisemment ceux qui travaillent dans des centres d'appels et qui se demandent quel sera leur avenir.

 

 

Le récit se déroule au cours d'une seule et unique nuit, les chapitres se succèdent au fil des heures avec tantôt des passages où l'on se retrouve quelques mois en arrière (avec pour s'y repérer un changement de police).

Tout commence à 20 h 31, heure à laquelle Shyam (le narrateur) se lève pour commencer sa "journée" de travail. A 21 h 05, il se retrouve dans la Qualis, une voiture qui cherche les employés travaillant dans le callcenter "Connexions" et qui les ramènera ensuite chez eux.

Dans cette Qualis, se retrouve uniquement l'équipe avec laquelle Shyam travaille qui est composé de 5 jeunes adultes et d'un retraité. Au fur et à mesure du ramassage, on découvre les différents personnages qui forment la team : Tonton Garde-à-vous un homme discret à la retraite après une carrière militaire qui occupe l'unique poste de téléconseil par chat et e-mail ; Radhika jeune mariée devant s'occuper de sa belle-mère et de la maison en journée alors que son mari travaille à Calcutta ; Esha qui rêve de devenir mannequin ; Vroom de son vrai nom Varun ayant fait des études de journalisme et un bon ami à Shyam et enfin Priyanka que Shyam connaît depuis le campus et son ex depuis 4 mois. Chacun au callcenter a dû américaniser son nom : Sam, Regina Jones, Eliza Singer, Victor Mell, ..

A eux six, ils forment le Groupe stratégique des appareils électroménagers Western, WASG, devant résoudre des problèmes des clients pénibles appelant des Etats-Unis et ayant un problème avec leur appareil éléctroménager (dont la plus part du temps c'est une mauvaise utilisation qui cause le problème : dinde trop grosse, sac d'aspirateur non remplacer, ...). Leur manager "Bakshi" est dans un bureau à pars et se prend pour un grand manager alors qu'il est stupide et incompétent.

 

Mais cette nuit, qui est le jour de Thanksgiving aux Etats-Unis, sera une nuit où rien ne se déroulera comme d'habitude dans ce service et cela pourra aller aussi loin que plus rien ne sera plus pareil.

Tout d'abord commence un premier problème technique qui ne permet plus de recevoir d'appel sans friture. Les employés s'occupent comme ils peuvent et en profiteront pour discuter. Commencera l'annonce pour l'une des filles qu'elle a trouvé un fiancé comme sa mère le souhaitait : un indien expatrié et avec un beau métier et qu'elle aura au téléphone plusieurs fois durant la nuit. S'ensuivront d'autres confidences, des états d'âmes, des rumeurs au sujet de licenciements, des papotages aux toilettes des filles, des sauts en arrière dans la mémoire de Shyam quelques mois auparavent alors qu'il était encore avec Priyanka, des abandons momentanés de postes, ...

 

Intrigues amoureuses, déception, blessure d'enfance, désillusions, retour à la réalité, remise en question, ... et même l'intervention d'un guide spirituel au téléphone.

Chaque personne de cette équipe réalisera qu'il est sur la mauvaise voie, que leur vie ne doit pas s'arrêter à ce qu'ils ont mais doivent réaliser ce qu'ils ont envie de faire et se battre pour l'obtenir. Ne pas rester des marionnettes des américains mais montrer que l'Inde a des grandes compétences et des idées.

 

Une réalité très présente dans la jeunesse indienne d'aujourd'hui où 65 % de la population ont moins de 35 ans, nés à l'ère de la mondialisation ils sont ballotés entre cette dernière et la tradition, et en perdent pour certains leurs repères, ses ambitions et/ou illusions. Et je pense que c'est quelque part le message que vous nous faire comprendre Chetan Bhagat dans ce magnifique roman. Rien dans ce roman n'est lourd, il se lit bien et tout est bien orchestré. On ne sert pas dans les personnages bien au contraire avec un peu de sensibilité, on peut comprendre leur peur et nous donne une bonne leçon de lutte pour survivre dans cette jungle où les enseignes et les marques nous poussent à la consommation. Peut-être certains propos pourront choquer le lecteur, car quelques préjugés sur les américains et sur les blancs sont mentionnés mais rien de très grave si on est dans le contexte du livre, ce qui est montré du doigt est la société de consommation venant de nos pays : enseignes et marques.

Le côté que j'ai trouvé loufoque est l'intervention de Dieu, peut-être pousser par les cheveux mais qui donne une vrai coup de fouet à chacun.

 

J'ai aussi adoré comment l'auteur débute et termine le roman, en parlant de son expérience dans un train une nuit pour se rendre à Delhi en se demandant si lui aussi n'a pas rêvé et si il n'avait pas lui aussi rencontré un guide spirituel comme nos six compères.

 

Comme de nombreux romans de Chetan Bhagat, le livre a été adapté au cinéma sous le nom de "Hello" en 2008 (ci-après la bande annonce).

Chetan Bhagat a écrit d'autres romans et après avoir lu celui-ci et précedement "les trois erreurs de ma vie", je trouve vraiment dommage que ses autres livres ne sont pas traduits en langue française.

 

  

   

 

Une nuit @thecallcenter de Chetan BhagatUne nuit @thecallcenter de Chetan Bhagat

trailer

appel inattendu

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

yolande 10/05/2014 16:33

Bonjour Véronique,
je me suis abonnée au blog et curieusement je ne reçois jamais la newsletter…?
cordialement et bonne soirée